Règlement d'ordre intérieur

Règles générales :

A l’école, les élèves ont une tenue vestimentaire correcte, pas de foulards, bandanas et chaînes. Les casquettes sont autorisées ; elles seront toutefois retirées dès l’entrée dans un bâtiment (couloirs, classe, réfectoire, …).

Les piercings ne peuvent pas être apparents.

Les élèves adoptent une conduite correcte et un langage sans grossièretés ni injures.

Les élèves se respectent les uns les autres.

 

1. Discipline :

  • Grossièretés, vulgarités et actes de violence seront spécialement sanctionnées, ainsi que tout acte visant à  déranger le bon fonctionnement des cours.
  • Le non-respect des enseignants ou des autres enfants sera sévèrement réprimé.
  • La sanction sera notée dans le journal de classe. Elle sera proportionnelle à la gravité de la faute commise. La note sera signée par le titulaire et par les parents.
  • En cas de fait grave (voir définition ci-dessous), vous serez immédiatement prévenus par téléphone. Nous pourrons ainsi nous entretenir des dispositions à prendre. Des sanctions telles que le renvoi provisoire ou définitif pourraient alors être envisagées.

« Faits graves commis par un élève.

Les faits graves suivants sont considérés comme pouvant justifier l’exclusion définitive prévue aux articles 81 et 89 du décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre :

 

1. Dans l’enceinte de l’établissement ou hors de celle-ci :

tout coup et blessure porté sciemment par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel de l’établissement;  le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable, par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation ;  le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement ; tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.

 

2. Dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre d’activités scolaires organisées en dehors de l’enceinte de l’école :

la détention ou l’usage d’une arme.

Chacun de ces actes sera signalé au centre psycho-médico-social de l’établissement dans les délais appropriés, comme prescrit par l’article 29 du décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, notamment par la mise en oeuvre de discriminations positives.

L’élève sanctionné et ses responsables légaux sont informés des missions du centre psycho-médico-social, entre autres, dans le cadre d’une aide à la recherche d’un nouvel établissement.

Sans préjudice de l’article 31 du décret du 12 mai 2004 portant diverses mesures de lutte contre le décrochage scolaire, l’exclusion et la violence à l’école, après examen du dossier, le service compétent pour la réinscription de l’élève exclu peut, si les faits commis par l’élève le justifient, recommander la prise en charge de celui-ci, s’il est mineur, par un service d’accrochage scolaire. Si l’élève refuse cette prise en charge, il fera l’objet d’un signalement auprès du Conseiller de l’Aide à la Jeunesse.

Sans préjudice de l’article 30 du Code d’Instruction criminelle, le chef d’établissement signale les faits visés à l’alinéa 1er, en fonction de la gravité de ceux-ci, aux services de police et conseille la victime ou ses responsables légaux, s’il s’agit d’un élève mineur, sur les modalités de dépôt d’une plainte.»

 

  • De même, si vous avez un problème particulier avec votre enfant à la maison, n'hésitez pas à nous contacter.
  • Tout bris volontaire de matériel entraînera immédiatement des sanctions. Les frais seront à charge des parents.

 

2. Rangs et cour.

Les élèves respectent les limites de la cour de récréation et ne jouent pas derrière les haies.

Les enfants respectent la nature et la propreté de la cour. Les papiers, briques de jus et autres détritus seront jetés dans les poubelles qui se trouvent sur la cour de récréation.

La pratique du football est autorisée avec des ballons en mousse ; pas de ballons en cuir ni en plastique.

Au coup de sonnette, les enfants se dirigent calmement vers leur rang.

Les rangs se déplacent dans le calme jusqu’en classe.

Les récréations sont consacrées aux jeux, mais aussi au passage aux toilettes. Les élèves respectent les installations sanitaires.

Aucun élève ne peut se trouver dans les couloirs pendant les récréations.

 

3. Réfectoire :

Les élèves se rendent en rang vers le réfectoire, accompagnés par leur titulaire. Dans le réfectoire, les élèves s’installent à leur place fixée par les titulaires.

Les élèves ne se déplacent pas sans autorisation.

Ils peuvent se resservir, mais devront manger tout ce qui est pris et ne devront en aucun cas gaspiller la nourriture.

 

4. Le cours de gymnastique :

Votre enfant se présentera au cours de gymnastique avec un sac comportant : une paire de baskets (ou ballerine), un short et un t-shirt (autre que celui porté durant la journée).

Le nom de l’élève sera inscrit sur chaque vêtement.

 

5. Le journal de classe :

Le  journal de classe est le lien entre les Parents et les Enseignants ; il sera donc signé chaque jour.

Les travaux (devoirs et/ou leçons) conformes au nouvel Arrêté ministériel y seront notés.

Ils devront être faits.

 

6. Problèmes entre enfants.

Tout problème survenant en dehors de l’école sera réglé entre parents en dehors de l’école.

Tout problème survenant dans l’école sera réglé via le (la) titulaire de classe ou par moi-même. En aucun cas un parent n’ira trouver un enfant sur la cour de récréation pour « régler les comptes ».

 

7. Balles et ballons.

Les ballons en cuir et en plastique sont interdits à l’école.

Seuls sont autorisés les ballons en mousse. Ceux-ci permettent la pratique du football sans danger pour les nombreuses vitres autour de la cour de récréation.

Il est interdit de jouer au ballon lorsqu’il pleut.

Il est interdit de jouer au ballon à l’intérieur (préau).

 

8. Jeux et objets de valeur.

Les jeux (Game Boy, …)  sont interdits. Le port de bijoux, montres et différents objets de valeur ne sont pas interdits mais ils sont toutefois vivement déconseillés car sources de conflits, de jalousies, de convoitises, d’échanges,…..  En aucun cas, l'école ne peut être tenue pour responsable en cas de vol, de perte ou de détérioration de ces objets.

 

9. Téléphone.

Les GSM sont interdits.

En cas de problème (maladie, malaise, …) vous serez immédiatement prévenus via le téléphone de l’école.

 

10. Absences :

Toute absence doit être justifiée pour les enfants en âge de scolarité obligatoire.

 – 2 jours maximum : note justificative écrite des parents au retour de l'enfant.

 – plus de 2 jours: certificat médical obligatoire remis au plus vite.

Dès qu’un élève compte 9 demi-jours d’absence injustifiée, je suis tenue de le signaler au « Service du contrôle de l’obligation scolaire. »

Pour les enfants fréquentant l’enseignement maternel, la présence à l’école n’étant pas encore obligatoire, un petit mot écrit ou une explication verbale à  la titulaire suffit, ceci dans un souci de bonne organisation de la classe.

 

11. Collations.

La traditionnelle collation se limitera à des collations saines telles que : tartines, biscuits, fruits, fromage, jus de fruit, lait, eau.

Il est par contre strictement interdit d’introduire dans l’école : des paquets de chips, des chewing-gums, des sucettes, des cannettes de coca ou limonade pétillante et des bouteilles en verre.

Tutti-Frutti :

Depuis quelques années, l’école participe à cette opération en collaboration avec les magasins Colruyt.

Votre enfant peut y participer. (voir modalités à la rentrée)

 

12. Cyclistes.

Les élèves cyclistes descendent de leur vélo dès l’entrée dans l’école et conduisent leur vélo à l’endroit aménagé. Un antivol doit être prévu. La pompe et l’élastique seront emportés dans le cartable.

 

13. Gilet fluo.

En collaboration avec la Police de Comines, l’école participe à une campagne de sécurité des usagers « faibles » de la route (piétons et cyclistes).

La Police de Comines fournit gratuitement des gilets fluo pour chaque enfant. En contrepartie, l’école s’engage à faire porter ces gilets dès la sortie de l’enceinte scolaire. Autrement dit, le port du gilet sera obligatoire dès qu’un enfant quitte l’école, même accompagné des parents.

 

14. Parents :

Par respect pour les enseignants, mais aussi par respect pour vos enfants et pour la sécurité de tous les élèves, il est primordial de respecter ce qui suit :

Le matin :

  • Les cours commencent à 8h25 : prière d’amener votre (vos) enfant(s) au moins 5 minutes avant le coup de sonnette.
  • Les enfants sont déposés à l’école. Les parents ne restent pas et ne discutent pas dans les couloirs (en maternelle), ne s’attardent pas dans les cours de récréation (en primaire).

L’après-midi :

  • Les cours se terminent à 15h25. Les parents attendent leur(s) enfant(s) à la grille d’entrée ou à la grille côté parking (possibilité de se mettre à l’abri près des vélos en cas de pluie). Les parents ne pénètrent dans l’école qu’après le coup de sonnette de 15h25, l’accès aux classes n’étant de toute façon pas possible puisque les portes seront fermées (en maternelle notamment). Les parents signalent au (à la) titulaire la reprise de leur(s) enfant(s).

 

Il en va de même pour le mercredi, à 11h35.

 

Si toutefois, pour des raisons importantes, vous êtes amenés à récupérer votre (vos) enfant(s) à une heure quelconque de la journée, prière de passer par le bureau pour signaler votre présence dans l’école.

D’avance, les enfants, l’équipe pédagogique et moi-même vous remercions d’appliquer ces consignes

Je compte sur votre compréhension.

La discipline de tous commence par la discipline de chacun.

 

Chaque titulaire préviendra les enfants de ces mesures. De votre côté, il n'est certainement pas inutile que vous ayez un entretien avec votre (vos) enfant(s) à propos de l'attitude et de la conduite à observer à l'école.

 Ne perdez jamais de vue que ce sont toujours les Parents qui sont responsables des actes de leur(s) enfant(s), même à l'école.

 

                        Je vous remercie de prendre bonne note de ces informations et vous prie d'agréer, chers Parents, l'expression de mes sentiments tout dévoués.

 

FOULON Fanny

Directrice FF