Islande 2016

Islande : un rêve qui devint réalité

Les élèves de 6 G et Tq avaient un rêve un peu fou : mettre le cap sur l’Islande pour leur voyage rétho et découvrir toute sa splendeur telle qu’on peut la voir dans les films et les documentaires. Pendant plusieurs mois ils ont cumulé les actions afin de pouvoir financer ce beau voyage (ventes diverses, soupers spaghetti et campagnard, car-wash, etc.). Début mai leur rêve se réalisa.

Voici un aperçu de leur carnet de voyage :

Jour 1 : Départ de l’aéroport d’Amsterdam et arrivée à l’aéroport de Keflavik en Islande. Après avoir récupéré nos bagages et pris possession de notre véhicule nous avons pris la route (87 km) vers notre premier logement à Hveragerdi. Premiers kilomètres dépaysants et malgré la fatigue du voyage, nous avions tous le nez collé à la vitre et ne pouvions nous empêcher de faire des « woaww » et des« oohhhhh ». En fin de cette première journée, nous étions installés dans un beau chalet de vacances. Après avoir fait quelques courses et préparé à souper, certains sont allés se coucher, d’autres sont partis explorer les environs.

Jour 1

 Jour 2 : Comme tout touriste qui se respecte nous sommes partis à la découverte du cercle d’or islandais : Gullfoss, les chutes les plus célèbres et les plus spectaculaires du pays, formées par une double cascade haute de 32 m, la zone géothermique de l’Haukadalur avec les célèbres sources d’eau chaude jaillissantes Geysir et Strokkur (15 à 30 m de haut !) et pour clôturer cette belle journée le parc national de Thingvellir, site historique le plus important d’Islande : les Vikings y établirent le premier parlement démocratique du monde en 930! La plaine de Þingvellir dont le cadre naturel est superbe, où nous avons eu le plaisir de nous balader sur le sentier qui longe la grande faille d’Almannagjá (rencontre des plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne qui s’écartent de 1 à 18mm par an), et tremper nos pieds au pied de la cascade d’Öxararfoss.
Itinéraire qui a été ponctué par des petits arrêts intermédiaires tels que la magnifique cascade de Vatnsleysufoss Faxi et son échelle à saumon, le Laugarvatn (lac des Sources chaudes), l’ancien centre religieux de Skálholt. Nous sommes rentrés de cette première journée d’excursion épuisés, avec un coup de soleil (oui oui !) et des étoiles pleins les yeux. Rapidement l’équipe de choc s’est réparti les tâches domestiques : préparer le souper, mettre et débarrasser la table, faire la vaisselle, ranger, préparer l’excursion du lendemain, et last but not least : préparer le jacuzzi pour un bain de minuit. Certains parents seraient probablement surpris de voir leurs enfants s’organiser de la sorte !

Jour2-2

Jour 3 : Une chose est certaine, les amoureux des chutes d’eau sont gâtés en Islande. Lors de cette troisième journée nous avons pu observer pas moins de 6 cascades : Hjálparfoss, Gluggafoss et ses voisines, les belles chutes de Seljalandsfoss qui se jettent dans un profond bassin vert ; un sentier glissant nous mène derrière ce rideau d’eau. La chute de Gljufurarfoss qui se déverse dans un canyon caché. Mais nous avons vu aussi Pjodveldisbaer, une reproduction d’une ferme viking et son église voisine. Nous avons longé la centrale hydroélectrique de Burfell et emprunté la route 26 non bitumée qui traverse un des champs de pierre ponce à perte de vue. Durant cette journée nous sommes aussi passés au pied des volcans Hekla, Eyjafjallajökull, Myrdalsjökull et la langue glaciaire Solheimajökull. Encore une journée riche en émotions où les paysages semblent être en compétition entre eux et ne cessent de vouloir nous éblouir de leur beauté.

jour3

Jour 4 : Il est temps de quitter notre beau petit chalet et de partir à la découverte du Sud-Est de l’Islande et à la recherche de notre prochain logement qui se situe dans le village au nom imprononçable de Kirkjubaejarklaustur ! Afin de bien entamer la journée, nous avons démarré avec les chutes d’Urridafoss. Nous nous sommes arrêtés au centre d’accueil de l’Eyjafjallajokull, où nous avons pu visionner le film d’une famille islandaise vivant au pied du volcan et ce qu’elle a vécu lors de l’éruption de celui-ci. Quelques kilomètres plus loin nous sommes tombés sous le charme de la spectaculaire chute de Skogafoss qui tombe d’une falaise de 62 m de haut. Un escalier abrupt nous a menés au sommet, nous offrant des vues vertigineuses. Au cours de cette journée, nous avons pu admirer les plages noires de Vik depuis les plateaux rocheux de Dyrholaey, observer les colonnes basaltiques adossées le long de la plage de Reynisfjara et Reynisdrangur, un groupe de colonnes émergeant de la mer. La légende raconte qu’il s’agirait de trolls capturés par le soleil. Avant d’arriver à notre second logement nous avons longé les champs de lave de l’Eldhraun sur près de 70 km, ces champs de laves sont couverts d’une épaisse couche de mousse verte donnant l’illusion d’un moelleux tapis de cousins verts.

jour4

Jour 5 : La météo n’était malheureusement pas de la partie, ce qui nous a permis toutefois de découvrir une autre facette de l’Islande et des paysages plus mélancoliques. Autre petite surprise du jour, nous avons dû parcourir un peu plus de 100 km pour trouver à manger, nous avons bien failli devoir nous contenter de pommes, de jambon, de biscuits, le tout accompagné d’une petite touche de ketchup !
Ce 5ème jour nous avons traversé les Sandar, régions plates, vides et monotones qui sont des plaines d’alluvions glaciaires. Nous sommes partis en randonnée dans le Skaftafell à la recherche de la chute noire Svartifoss dans le parc national du Vatnajokull. Ensuite nous sommes partis à la rencontre des lagunes de Fjallsarlon et de Jokulsarlon et plus précisément l’embouchure où l’on peut admirer des icebergs d’un bleu lumineux qui dérivent vers la mer. Malheureusement le soleil n’ayant fait qu’une apparition furtive ce jour-là, nous n’avons pas pu admirer le bleu étincelant des icebergs mais la scène restait surréaliste tout de même.

jour5

Jour 6 : Il était à nouveau temps de quitter notre beau logement et de mettre le cap vers la capitale Reykjavik, pour cela nous avions un peu moins de 250 km à faire. Nous avons fait une pause à midi pour pique-niquer au bord de l’eau bleu-vert du cratère rouge de Keiro. Lors de notre arrivée dans la capitale, nous avons eu besoin d’un petit moment d’adaptation. Après avoir passé 5 jours au calme et dans la nature, l’agitation de la capitale semblait étouffante. Alors que le lendemain nous avons pu constater que cette capitale a des allures de villages. L’agence de voyage nous a gâté pour notre dernier logement, nous avons pu nous installer dans un magnifique appartement de luxe dans le centre de la capitale : 4 chambres, 3 salles de bains, grand salon, salle à manger, cuisine équipée, home cinéma, wifi, … le grand luxe !!!
Nous avons terminé cette journée par un bain revigorant au Lagon bleu ! Ne voulant pas prendre la voiture du lendemain, nous avons encore rapidement visité la péninsule de Reykjanes avec le phare de Reykjanesviti, Valahunkur un des endroits les plus sauvages de la péninsule. Nous nous sommes aussi rendus sur le pont entre les deux continents.

jour-6

Jour 7 : Nous avons démarré la journée avec une grass’mat’ … jusque 9h ! Ensuite nous avons visité, flâné et fait du shopping dans la capitale. Au soir, nous nous sommes offert un bon petit restaurant afin de clôturer ce beau voyage.

jour7

Jour 8 : Retour au pays ! Départ de l’appartement vers l’aéroport à 2h du matin, bizarrement nous avons tous très bien dormi dans l’avion.

Ils voulaient en avoir plein les yeux nous disaient-ils avant le départ, à présent nous pouvons dire : ça c’est fait ! Les élèves ont eu droit à leur voyage de rêve, les profs accompagnants sont ravis de les avoir accompagné et aidé dans leur démarche, et d’avoir eu une petite équipe formidable !

Merci pour ce beau voyage, cette belle expérience !